beauté·girly·maladie chronique·maquillage·miroirs·mode

Adapter le maquillage au contexte

Quand on se maquille pour la première fois il est fréquent de penser que le maquillage est réservé aux occasions spéciales comme les soirées ou les fêtes rituelles ou au contraire de penser que le maquillage ne se porte que dans la vie de tous les jours pour voir des ami·e·s, aller au travail ou au lieu d’études.

Il est parfois difficile de s’y retrouver entre le maquillage pour sortir et le maquillage de tous les jours, sans parler de tous les autres contextes où le maquillage est particulier.

Il existe pleins de sortes de maquillages et de contextes différents auxquels un maquillage un peu différent est adapté :

  • le maquillage simple et discret, pour aller au travail,
  • le maquillage correspondant à son style propre qui est généralement un peu plus élaboré et qu’on porte pour voir des ami·e·s,
  • le maquillage de séduction pour un rendez-vous amoureux ou une fête avec beaucoup de célibataires,
  • le maquillage doudou pour quand chiller chez soi et le maquillage de soin pour reposer et nettoyer sa peau après un maquillage un peu agressif,
  • le maquillage qui tient bien pour faire du sport,
  • le maquillage rituel et la peinture corporelle pour les fêtes rituelles et les évènements importants (fêtes saisonnières, mariages, carnaval, …),
  • le maquillage pour le travail artistique (mannequinat, photographie, clip musicaux, …),
  • le maquillage fantaisie pour s’éclater et tester des nouvelles choses,
  • le maquillage qui cache les imperfections et les sentiments (larmes, cernes, boutons, …), …

À moins d’être maquilleuse/maquilleur professionnel·le, un maquillage assez simple et discret peut être adapté à tous les contextes, en variant un ou deux éléments selon les contextes, mais il y a aussi moyen de beaucoup s’amuser et d’adapter vraiment son maquillage aux évènements de la vie, même sans investir dans des instruments chers.

Je vais ici essentiellement parler de mascara, de fards à paupières, de crayons et de poudres parce que je joue surtout sur ces éléments pour changer de contexte.

La première version c’est le maquillage discret. Selon la santé de votre peau un trait de khôl sous les yeux et du mascara sur les cils du haut peuvent suffire avec une touche de fard à paupières selon ses goûts.

Il peut aussi être nécessaire d’ajouter une base avec un fard à joues discret si on a un teint de malade, de la crème hydratante si on a la peau sèche, de l’anticerne si on a des cernes, un stick à lèvres si elles sont gercées ou pas de la bonne couleur, un peu de fond de teint ou de crayon pour cacher les boutons ou points noirs, du vernis (transparent ou pastel assorti à sa tenue) selon l’état de ses ongles, de la poudre ou de l’autobronzant si on veut modifier sa couleur de peau, …

La plupart du temps ce type de maquillage correspond à du maquillage nude avec les yeux un peu plus mis en valeur.

Le deuxième type de maquillage c’est le maquillage qui correspond à votre style. Il n’est pas toujours facile de trouver son style, et ça vaut aussi pour le maquillage. L’idéal est de s’entraîner et de regarder pleins de modèles différents.

Le troisième type de maquillage c’est le maquillage de séduction. En général il peut ressembler à votre style de maquillage pour voir des ami·e·s mais en un peu plus élaboré si votre style est simple et avec des spécificités.

Un maquillage de séduction doit mettre en valeur les yeux et donner une profondeur au regard (lâchez vous sur le fard à paupières, le khôl tout autour des yeux à l’égyptienne, le mascara effet volume et qui allonge les cils, les couleurs qui contrastent autour de vos yeux, les dessins sur la peau au crayon ou au mascara qui partent de vos yeux, les dégradés et bicolores au fard à paupières, etc). Le petit plus : assortir son fard à paupières à la couleur de ses yeux.

Un maquillage de séduction doit aussi rendre vos lèvres contrastées, nourries et pulpeuses, donc les fards à lèvres doivent être choisis avec minutie.

Un bon fard à lèvres pour séduire doit être d’une couleur et d’une teinte aguichante, par exemple rouge contrasté, noir, blanc, rose pastel, marron rouge, bordeaux, violet clair, etc.

C’est comme une robe, vous devez en essayer des dizaines avant de trouver celui qui vous va. Il y a la couleur, la texture (crémeux ou fluide), la luminosité (mat ou brillant), c’est assez difficile de trouver le bon, comme pour un mari/une femme. 😉

Le maquillage doudou ensuite correspond à ce que vous aimez porter mais que vous n’osez pas en public et qui ne vous coûte pas beaucoup d’énergie de faire (c’est donc un maquillage moins élaboré sauf si vous aimez vous éclater et transgresser les interdits sociaux sur l’extravagance du maquillage quand vous êtes chez vous). C’est aussi un maquillage de santé, qui vous agresse moins la peau, qui vous permet de prendre soin de vous dans vos moments de détente rien que pour vous.

La cinquième option c’est le maquillage de sport. Il doit être plutôt léger, ne pas abîmer ou irriter la peau, de préférence être waterproof. Trouver un bon maquillage de sport c’est difficile parce que nous vivons dans un monde sexiste. Combien de fois j’ai dû porter du mascara qui me mettait des petits grains dans les yeux quand je courais ou vu ma poudre, mon autobronzant ou mon fond de teint couler à cause de la transpiration quand je faisais de la muscu.

Je crois que j’ai envie d’écrire un article entier sur le maquillage de sport mais je n’en ai pas testé assez qui me plaisent pour avoir beaucoup de conseils à donner. J’attendrai d’avoir assez à dire pour en parler.

Le maquillage rituel (je n’utilise pas «rituel» dans le même sens que la plupart des blogueuses beauté) est le plus recherché et élaboré. En général il est très codifié mais il est suffisamment grandiose pour laisser une part de liberté artistique. Il n’y a pas grande différence entre maquillage rituel, peinture corporelle et tatouages rituels, puisqu’il s’agit de la même forme d’art, sauf que les tatouages ne sont pas éphémères et sont donc réservés à des occasions plus importantes et spéciales encore.

Pour savoir ce qui se pratique il faut appliquer les codes concernant le maquillage qui se pratiquent dans votre tribu et votre clan. Si vous ne les connaissez pas, faites des recherches historiques et ethnologiques pour savoir ce qui se pratique dans votre peuple, votre ethnie.

On connaît relativement mal les peintures corporelles des anciens Celtes par exemple (et les Celtes modernes ne pratiquent plus beaucoup la peinture corporelle et ont des tatouages beaucoup plus mondialisés) mais il reste des tatouages plus spécifiques dans une région donnée et dont on peut s’inspirer pour les peintures corporelles. Quant à la couleur le glas est bienvenu bien sûr.

Le maquillage pour le travail artistique est très élaboré aussi et s’inspire assez souvent du maquillage rituel. Il utilise des outils de précision et requière un savoir faire professionnel. C’est difficile à imiter chez soi surtout sans le matériel adéquat, par contre on peut s’en inspirer pour trouver son style, pour son maquillage de tous les jours comme pour son maquillage de séduction, mais surtout pour son maquillage fantaisie.

Le maquillage fantaisie c’est quand on souhaite débrider complètement son imagination et tester tout ce qui nous passe par la tête, du maquillage qu’on a vu dans des magazines au maquillage pour enfant avec des visages d’animaux en passant par le maquillage sexy à en mourir ou le maquillage terrifiant à en mourir aussi 😀

Fantaisie parce qu’on suit toutes ses fantaisies et parce que les motifs sont plutôt de style fantasy. 😉 J’adore me lâcher dans ce genre de maquillage pour rendre tout le monde fada autour de moi ❤ Ça marche bien sur mon premier amour et sur mon reflet dans le miroir. Mais évidemment quand je me maquille c’est surtout pour que mon lutin me regarde avec des yeux d’amoureux transi pleins d’extase. 😉 ❤ 🙂

Le neuvième et dernier genre de maquillage c’est celui pour se cacher. Comme le dit la chanson «Six pieds sous terre» de Mozart l’opéra rock, «tu en as usé des miroirs, tu te maquille trop pour te voir». 😉

Il s’agit aussi bien comme je l’ai dit plus tôt d’éclaircir sa peau pour paraître moins noir·e ou au contraire de se donner des couleurs pour paraître moins malade, de cacher les cernes avec de l’anticernes, de cacher les traces de larmes avec du fond de teint et en démaquillant si son maquillage a coulé (ou en utilisant du mascara waterproof), d’arrondir des pommettes trop saillantes ou au contraire de rendre plus mature un visage trop doux, d’affiner les sourcils, d’accentuer la bouche, de masquer les boutons et les points noirs, etc.

Je n’ai jamais eu beaucoup besoin de ce type de maquillage parce que mon visage est déjà parfait (soyez pas jalouses 😉 ) sauf pour cacher les traces de larmes parce que j’ai les cœurs sensibles, je suis un poète romantique aux cœurs purs qui doit survivre dans un monde sans cœurs, mais j’ai déjà observé dans les transports en commun des femmes se maquiller pour aller au travail et je suis à chaque fois subjugué par leur talent, leur visage semble se métamorphoser au fur et à mesure que le maquillage est mis sur leur visage et l’effet avant/après est saisissant. 🙂

Pour conclure, le maquillage c’est de l’art ❤ À vos pinceaux et vos palettes 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s